nancy-focus, News

Liverdun - Villa La Garenne 

Liverdun, Villa La Garenne
Liverdun, Villa La Garenne
Liverdun, Villa La Garenne
Liverdun, Villa La Garenne
Liverdun, Villa La Garenne
Liverdun, Villa La Garenne
Liverdun, Villa La Garenne
Liverdun, Villa La Garenne
Liverdun, Villa La Garenne
Liverdun, Villa La Garenne
Liverdun, Villa La Garenne
Liverdun, Villa La Garenne
Liverdun, Villa La Garenne

Au début du XXéme siècle, la bourgeoisie argentée édifie d'agréables demeures à la campagne, en périphérie des villes jugées trop polluées. Ainsi, Charles Masson se fait construite une villégiature isolée à la Garenne, uniquement accessible par bac privé.

_1903_ à la mort de Léonie Corbin, Charles Masson hérite du domaine. La Garenne abritait depuis 1888 une ferme modèle construite par Lucien Weissenburger.

_1904_ la villa a été construite ou complétée par Weissenburger, avec un étage et des combles, ceinturée de grande marquises relevées, du style des édicules du métro parisien d'Hector Guimard.

_1910-12_ le bâtiment est agrandi sur ses façades nord et ouest par une adjonction en "L". A cette occasion de nombreuses finitions sont exécutées dans toute la villa. Eugène Vallin est sollicité pour l'habillage de deux pièces (salle à manger et salon du rez-de-chaussée).

Peu de décors autres que muraux ont subsisté à nos jours. C'est le cas d'un magnifique habillage de panneaux de mosaïque au motif d'algues, qui orne une grande pièce du rez-de-chaussée.

Cette superbe Villa de style Art nouveau a pu conserver son parc de 18 hectares aux arbres rares et centenaires, à découvrir via un parcours botanique. 

Expo Eugene Vallin