Art déco - commerces

L'économie nancéienne s'anime pendant l'entre-deux guerres. Les grandes enseignes construisent ou reconstruisent des ensembles commerciaux sur le modèle des grands magasins parisiens. Les architectes de l'époque réalisent alors de vastes immeubles dans le style Art déco, remplacement les bâtiments initialement de style Art nouveau, détruits par les bombardements (Magasins Réunis, Magasins Majorelle) 

Magasins Réunis

2 Avenue Foch Nancy

Nancy, Art déco, Magasins Réunis

Les Magasins Réunis : façade place Simone Veil

Nancy, Art déco, Magasins Réunis

Nancy, Art déco, Magasins Réunis

Nancy, Art déco, Magasins Réunis

Nancy, Art déco, Magasins Réunis

Nancy, Art déco, Magasins Réunis

Les Magasins Réunis : bas-relief d'Emile Bachelet - les étoffes

Nancy, Art déco, Magasins Réunis

Les Magasins Réunis : bas-relief d'Emile-Just Bachelet - la toilette

Nancy, Art déco, Magasins Réunis

Les Magasins Réunis : bas-relief d'Emile-Just Bachelet

Nancy, Art déco, Magasins Réunis

Les Magasins Réunis : bas-relief d'Emile-Just Bachelet

Nancy, Art déco, Magasins Réunis

Nancy, Art déco, Magasins Réunis

Les Magasins Réunis : bas-relief d'Emile-Just Bachelet - joueuse de tennis

Nancy, Art déco, Magasins Réunis

Les Magasins Réunis : bas-relief d'Emile Bachelet - la parure

Nancy, Art déco, Magasins Réunis

La création de l'emblématique ensemble commercial "Les Magasins Réunis" est lié à une famille : celle d'Antoine Corbin, né à Nancy en 1835. Ouvert en 1898 dans le nouveau quartier de la gare, il est reconstruit en 1906, par son fils cadet Eugène Corbindans un style pangermaniste par l'architecte Lucien Weissenburger.

 

Détruit par une bombe incendiaire le 16 janvier 1916, sa reconstruction aura lieu en 1925, dans un vaste vaisseau de style Art déco, réalisée par Pierre Le BougeoisSous la marquise ceinturant sa façade, les bas-reliefs d'Emile-Just Bachelet, évoquant le luxe, la mode et les loisirs  

pharmacie Louis Godfrin

point central Nancy

Nancy, pharmacie Point Central

Nancy, pharmacie Point Central

Nancy, pharmacie Point Central

Nancy, pharmacie Point Central

Nancy, pharmacie Point Central

Nancy, pharmacie Point Central

Nancy, pharmacie Point Central

Nancy, pharmacie Point Central

Nancy, pharmacie Point Central

la pharmacie pendant la seconde guerre mondiale

La pharmacie du Point-­Central a la particularité de présenter deux styles de décoration : le style Ecole de Nancy et le style Art Deco.

 

C'est en 1921 que Pierre le Bourgeois conçoit avec le mosaïste parisien René Ebel le nouvel habillage de la pharmacie de Louis Godfrin, conjuguant rigueur géométrique et raffinement ornemental.

Un damier bleu et blanc sert de fond à chacune des façades. Il  est composé d'un répertoire floral stéréotype associé à des colonnes aux chapiteaux ioniques. Au premier niveau, des pilastres ioniques portent d'amples vasques de fleurs exécutées avec un soin extrême. L'Ecole de Nancy s'exprime à l’extérieur par l'intermédiaire des bronzes de Cayette.

Brasserie Excelsior

50 Rue Henri-Poincaré Nancy

Nancy, brasserie Excelsior

la brasserie Excelsior aujourd'hui

Nancy, brasserie Excelsior

initiales M et V, dans le hall d'entrée, M pour Moreau (Louis) et V pour Vézelise (Brasseries)

Nancy, brasserie Excelsior

la grande salle aujourd'hui

Nancy, brasserie Excelsior

la grande salle aujourd'hui

Nancy, brasserie Excelsior

Hall d'entrée, style Art déco

Nancy, brasserie Excelsior

Hall d'entrée, plafond style Art déco

Nancy, brasserie Excelsior

Le salon Gambetta, extension de 1930 d’inspiration Art Déco

Nancy, brasserie Excelsior

Le salon Gambetta, extension de 1930 d’inspiration Art Déco

Nancy, brasserie Excelsior

Lustre du salon Gambetta, style Art Déco

Nancy, brasserie Excelsior

Hall d'entrée et escalier de style Art déco, accédant au caveau Emile Gallé

Nancy, brasserie Excelsior

vestiaires du caveau Emile Gallé

Réalisée par Lucien Weissenburger et Alexandre Mienville pour Louis Moreau, ouverte le 26 février 1911, la brasserie Excelsior aura vécu tous les événements, tourmentes et courants artistiques du XXe siècle.

1911 est la  période faste pour le "Grand Café Excelsior", construit dans la mouvance Ecole de Nancy de l'Art Nouveau, ambassadeur des bières de Vézelise. Miraculé de la Grande Guerre, il sera agrandi en 1931 dans le style Art déco, présentant ainsi en son sein les caractéristiques des deux courants artistiques  du début XXème siècle. L'établissement est classé aux Monuments historiques depuis 1976.

les grands magasins

Nancy

Nancy, anciens Magasins Majorelle

Nancy, anciens Magasins Majorelle

Nancy, anciens Magasins Majorelle

Nancy, anciens Magasins Majorelle

Nancy, anciens Magasins Majorelle

Nancy, anciens Magasins Majorelle

Nancy, anciens Magasins Majorelle

Nancy, anciens Magasins Majorelle

Nancy, anciens Magasins Majorelle

Nancy, anciens Magasins Majorelle

Nancy, anciens Magasins Majorelle

Nancy, anciens Magasins Majorelle

Nancy, anciens Magasins Majorelle

Nancy, anciens Magasins Majorelle

Nancy, ancien Palais de la Bière

Nancy, ancien Palais de la Bière

Nancy, ancien Palais de la Bière

Nancy, ancien Palais de la Bière

Nancy, ancien Palais de la Bière

Nancy, ancien Palais de la Bière

Nancy, le Passage Bleu

Nancy, le Passage Bleu

Nancy, le Passage Bleu

Nancy, le Passage Bleu

Nancy, le Passage Bleu

Nancy, le Passage Bleu

Nancy, le Passage Bleu

Nancy, le Passage Bleu

Nancy, le Passage Bleu

Nancy, le Passage Bleu

Les anciens magasins Majorelle

Détruits en 1917 lors d'un bombardement, les établissements Majorelle sont reconstruits en 1921 par Paul Charbonnier. La décoration, composée de pilastres doubles, à filet de mosaïque bleu, est de style Art déco. On y retrouve l'initiale "M" de Majorelle.

Ancien Palais de la Bière

Fleuron des Grandes Brasseries de Champigneulles, l'hôtel-restaurant "Le Palais de la Bière" est édifié par Pierre bourgeois en 1926. La façade est ornée en partie supérieure de houblons stylisés.

Le Passage Bleu

Construite en 1932 sur les plans de l'architecte Émile André, c'est une courte galerie marchande à l'architecture sobre de l'entre-deux-guerres, dont les vitrines sont surmontées d'anciens ateliers de confection. L'éclairage se fait par une verrière zénithale.

ancien siège de la SA des Hauts Fourneaux et Fonderies de Pont-à-Mousson

91 avenue de la Libération Nancy

Nancy, siège Pont-à-Mousson

Nancy, siège Pont-à-Mousson

Nancy, siège Pont-à-Mousson

Edifié entre 1926 et 1929 par l’architecte Jean Bourgon, le bâtiment, de style Art Déco, est constitué d’une ossature en béton armé et de façades ornées de briques de laitier extra-blanches et jaunes, fabriquées à l’usine de Pont-à-Mousson.

 

La décoration, essentiellement concentrée dans la partie administration est l’œuvre, à la fois, d’artistes de l’Ecole de Nancy ayant évolué vers le style Art Déco (Majorelle, Prouvé, Gruber) et d’artistes parisiens (Gentil & Bourdet, Brandt, Jeannin).


Au début des années 2000, le siège de Saint-Gobain PAM est vendu. Restructuré par le Grand Nancy, il est depuis utilisé par l’Université. De l’époque de la Société Anonyme des Hauts-fourneaux & Fonderies de Pont-à-Mousson, l’immeuble conserve, outre la structure architecturale, le volume et le décor du vestibule et des escaliers, les verrières, mais aussi la bibliothèque et une peinture de Camille Hilaire (1955), reflets de l’intérêt du milieu industriel pour les arts.

 

L’édifice et son décor sont partiellement protégés au titre de Monuments historiques (2003; 2014).