Art  Déco, U niversités

Si l'histoire de l'université lorraine a débuté en 1558 à Verdun, puis avec la création d'une université à Pont-à-Mousson en 1572, transférée à Nancy en 1768, elle connaîtra un réel essor lors de l’annexion allemande de l'Alsace et de la Moselle, après la défaite française du 10 mai 1871. Cet événement sera à l'origine du transfert de l'Université de Strasbourg vers Nancy. Cette dynamique, stoppée la Guerre de 1914-18, renaîtra vers 1920. le nombre d'étudiants double pratiquement, passant de presque 2300 à pratiquement 4300 inscrits. Confrontée à une véritable crise de croissance, avec des locaux terriblement insuffisants, l'Université se lance dans un vaste plan immobilier, à l'occasion duquel seront construits la Cité universitaire, une bibliothèque pour la faculté de médecine, un Institut de zoologie, un Institut agricole, un Institut colonial, une clinique dentaire, un Institut de minéralogie. Ces constructions seront réalisées dans la mouvance Art déco de l'époque, qui perdurera même après la seconde Guerre Mondiale. 

Résidence Monbois

2 Rue Ludovic Beauchet

La cité universitaire fut achevée en 1932, investissant l'ensemble de l'îlot occupé par le château de Monbois.

Le bâtiment principal, en forme d'équerre, conçu par l'architecte Jean Bourgon, affiche son modernisme avec la présence de toits-terrasses.

Jean Prouvé avait réalisé l'aménagement intérieur avec son ensemble mobilier devenu célèbre

google-maps-1797882_960_720 (1).png

bibliothèque universitaire

11, place Carnot

Le bombardement aérien par les Allemands le 31 octobre 1918 anéantit la bibliothèque universitaire et détruisit notamment la précieuse collection de moulages de Paul Perdrizet.

La bibliothèque est reconstruite selon les plans des architectes Alfred Thomas et Jean Frédéric Wielhorski. Jean Prouvé dessine la porte d’entrée principale sur la place Carnot et l’aménagement intérieur du hall de la bibliothèque. Il utilise largement l’aluminium, y compris pour les cache-radiateurs de la grande salle de lecture. La rampe de l’escalier d’honneur est d'acier chromé.