Nancy, il E tait une Fois ...

 ..., la Cure d'Air  Saint-Antoine

1900 : ouverture d’une maison de convalescence et de repos.

Début du 20° siècle, après l'annexion de l'Alsace et d'une partie de la Lorraine, Nancy, devenue 1ère ville frontalière, connaît un développement économique, culturel et démographique sans précédent. A l’initiative de l'Abbé Girard, ancien aumônier militaire, un groupe d’actionnaires composé de commerçants et de professionnels de la santé décide de créer sur les hauteurs de Nancy, une " Maison de Convalescence et de Repos" de 45 chambres. Ainsi est née la Cure d'Air Saint-Antoine.

1905 : le parc s'agrandit, avec mise en service d'un funiculaire.

Le funiculaire, réalisé par l'ingénieur E.G. Bernardet. est inauguré le 24 avril 1905. Il crée immédiatement un véritable engouement pour cet endroit à la mode et de loisirs qu’est devenu le parc. Mais le 31 mai 1908, un tragique accident fait un mort et 7 blessés.

1914 : avec le 1er conflit mondial, le parc tombe dans l’oubli.

Après la première guerre, le domaine est acquis par les sœurs de la Visitation , puis redevient ouvert au public en 1991 après leur départ. La construction de la résidence de la Cure d'Air, dans les années 60, efface les dernières traces de ce passé.

Depuis 2003, l'association "Les amis de la cure d'air" redynamise le site au travers d’activités, de manifestations et expositions qu’elle propose.

cure_air_st_antoine.JPG