Nancy, ses  Jardins

sélection d'un jardin >> cliquez sur une vignette

 

Jardin Botanique Jean-Marie Pelt

En 1758, Stanislas décide de créer au-delà de la porte Sainte-Catherine, un jardin botanique rattaché au Collège royal de médecine. Au fil des années, le jardin est enrichi par de nouvelles espèces. En 1865, le docteur Dominique-Alexandre Godron réaménage le jardin en créant une grande école de botanique. En 1934, on construit à cet emplacement le musée de Zoologie.

 

En 1975, un nouveau jardin botanique, aujourd'hui Jean-Marie Pelt, est créé au Montet. Sur 35 hectares, avec plus de 12000 espèces en culture, 2500 m² de serres tropicales, le Jardin Botanique du Montet est un véritable musée des plantes qui témoigne de l’extraordinaire richesse du monde végétal. Il est devenu un des plus importants équipements botaniques français.

trouve.png
jardin_botanique.JPG
 

Jardin Dominique Alexandre Godron

Le jardin Dominique-Alexandre Godron, fondé par Stanislas Leszczyński en 1758, est le premier jardin botanique de Nancy.

 

Sa vocation botanique subsiste jusqu'en 1993, année durant laquelle les collections sont déplacées sur un site autrement plus vaste, le jardin botanique du Montet, en périphérie de l'agglomération nancéienne.

 

Maintenant, le jardin a l'ambition de montrer au public des collections horticoles de plantes destinées à  l'ornement floral des jardins.

 

En 2010, il a été labellisé jardin remarquable.

trouve.png
info_2.png
 

jardin du Musée de l'Ecole  de Nancy

Ce jardin est la seule partie qui subsiste d'un terrain de 5 hectares qu'Eugène Corbin, le célèbre industriel, fit aménager en 1909.

Lors de votre passage au Musée de l'École de Nancy, vous ne résisterez pas à une visite dans ce petit jardin calme, planté de berces du Caucase, mais surtout des plantes de collections issues des grands horticulteurs nancéiens Victor Lemoine et François Félix Crousse.

Ne pas oublier, au cours de la promenade, le célèbre aquarium, œuvre de Weissenburger, ainsi que les portes des anciens ateliers d'Emile Gallé.

trouve.png
info_2.png
 

Ce jardin urbain, créé par Alexandre Chemetoff, a été ouvert en 1996. Il est devenu un poumon vert et un écosystème en pleine ville.

Les bassins alimentés par les eaux du canal couvrent 5.500 m² pour une surface totale de jardins de 16600 m². 103 arbres, 3800 plantes d’eau et 8000 de milieux humides se sont acclimatés ici avec succès.

Le jardin d'Eau est un spectacle permanent de végétations et de jets d'eau qui invite à la promenade et à la rêverie.

le jardin d'Eau

trouve.png
 

jardin de la Citadelle

Sur les remparts de la ville vieille, adossé à la porte de la Citadelle édifiée en 1598 par Charles III, se cache ce petit jardin secret de 1270 m².

 

En friche jusqu'en 1990, propriété du rectorat de l'académie de Nancy-Metz, il a été entièrement aménagé par le service des Parcs et Jardins en jardin médiéval d'influence renaissance.

Des carrés de végétaux utilitaires (plantes aromatiques, médicinales et fruitières) ou anciens (chèvre-feuilles, rosiers) se mêlent aux buis taillés en dessin géométrique.

 

Les grands arbres de la propriété, qui ont été conservés, contribuent à faire de ce jardin secret un lieu idéal de repos et de sérénité.

trouve.png
 

jardin Paul Verlaine

Le Jardin Paul Verlaine, oasis de paix, est une succession d'ambiances et d'architectures végétales qui conduisent le visiteur de l'avenue de Boufflers à l'avenue Anatole France.

 

L'entrée avenue de Boufflers a conservé la façade des anciens dépôts des bus nancéiens, la CGFTE.

 

Après avoir traversé un parvis en forme d'hémicycle sur lequel des îlots de verdure se détachent, le jardin présente le long d'une allée centrale l'aire de jeux et le jardin du petit Poucet, puis plus loin la forêt de bouleaux, le potager et le jardin des hautes herbes. L'espace est traité comme un jardin où le végétal est prépondérant.

Le jardin Paul Verlaine a obtenu fin 2014 le très exigeant label EcoJardin.

trouve.png
 

 jardin du Joli Cœur

Petit parc de quartier de 1800 m², restructuré en 1994 sur une ancienne propriété du rectorat.

 

aire de jeux, belles pelouses plantées d'arbres : marronniers, ifs, acacias et de quelques plantes vivaces.

trouve.png