nancy-focus, News

sergent blandan (12).JPG

La Ville de Nancy a travaillé sur la thématique des récits postcoloniaux pour proposer une série d’accrochages en 2022, 2023 et 2024 en relecture des collections des musées de Nancy.

Trois sujets ont été choisis pour développer ces récits postcoloniaux :

> la conquête coloniale de l’Algérie à travers l’histoire de l’un de ses protagonistes, le sergent Blandan,
> les collectionneurs orientalistes au tournant des XIXe et XXe siècles,
> le voyage des artistes lorrains au Maghreb à la fin du XIXe siècle.

En réinterrogeant de manière critique l’histoire de leurs collections, les musées nancéiens engagent une réflexion ouverte sur les usages politiques du passé et ce qu’ils nous donnent à penser aujourd’hui.

# sur les traces du sergent Blandan

Nancy, exposition sur les traces du sergent Blandan
Nancy, exposition sur les traces du sergent Blandan
Nancy, exposition sur les traces du sergent Blandan

élèves du lycée Jeanne d'Arc, qui ont participé à ce projet

Nancy, exposition sur les traces du sergent Blandan
Nancy, exposition sur les traces du sergent Blandan

1837 - prise de Constantine

Nancy, exposition sur les traces du sergent Blandan

1848 - soumission d'Abd El Kader

Nancy, exposition sur les traces du sergent Blandan

1860 - défense héroïque de Mazagran

Nancy, exposition sur les traces du sergent Blandan

1840 - Défense de Cherchell par Cavaignac

Nancy, exposition sur les traces du sergent Blandan

historique de la statue du sergent Blandan

Nancy, exposition sur les traces du sergent Blandan

1887 - "départ d'un réserviste", peinture de Victor Prouvé

Nancy, exposition sur les traces du sergent Blandan

1836 - "débarquement de l'armée française dans la baie de Sidi Ferruch en 1830", peinture de Pierre-Julien Gilbert

Nancy, exposition sur les traces du sergent Blandan

présentation de la peinture "La Mort du sergent Blandan" (1882) de Théodore Devilly,

Nancy, exposition sur les traces du sergent Blandan

présentation de la peinture "La Mort du sergent Blandan" (1882) de Théodore Devilly,

Nancy, exposition sur les traces du sergent Blandan

présentation de la peinture "La Mort du sergent Blandan" (1882) de Théodore Devilly,

Nancy, exposition sur les traces du sergent Blandan

"La Mort du sergent Blandan" (1882) de Théodore Devilly,

Nancy, exposition sur les traces du sergent Blandan

"La Mort du sergent Blandan" (1882) de Théodore Devilly,

Nancy, exposition sur les traces du sergent Blandan

assiette de la manufacture de Sarreguemines

Nancy, exposition sur les traces du sergent Blandan

assiette de la manufacture de Sarreguemines

Nancy, exposition sur les traces du sergent Blandan

assiette de la manufacture de Sarreguemines

Nancy, exposition sur les traces du sergent Blandan

Spahi - 1915, d'Emile-Just Bachelet

Nancy, exposition sur les traces du sergent Blandan

Dorothée-Myriam Kellou, présentation du documentaire intitulé « Le fantôme du sergent Blandan »

Musée des Beaux-Arts

juin 2022 - juin 2023

Le premier épisode de cette série d’accrochages s’intéresse à un personnage partiellement oublié de la colonisation française de l’Algérie : le sergent Jean Pierre Hippolyte Blandan, né à Lyon le 9 février 1819 et mort au champ d'honneur le 12 avril 1842 à Boufarik (Algérie), au combat de Béni-Mered.

alors qu'il conduit un détachement d'une vingtaine d'hommes pour porter le courrier du camp d'Erlon à Boufarik, sa troupe est attaquée par un groupe de trois cents cavaliers arabes. Refusant de déposer les armes et bien que grièvement blessé, il exhorte ses soldats à résister, s'écriant : "Courage, mes amis ! Défendez-vous jusqu'à la mort !".

Devenu un héros de l’armée française, Il est aussi le protagoniste d’un monumental tableau d’histoire conservé au musée des Beaux-Arts, La Mort du sergent Blandan (1882) de Théodore Devilly, qui forme le cœur de l’accrochage de cette exposition.

Ce projet présente également le documentaire Le Fantôme du sergent Blandan du réalisateur nancéien Malek Kellou, avec la participation d'élèves du lycée Jeanne d'Arc, montrant comment les jeunes générations questionnent ces faits historiques et mémoriels.

statue du Sergent Blandan

place De Padoue - Nancy

Nancy, statue du sergent Blandan
Nancy, statue du sergent Blandan
Nancy, statue du sergent Blandan
Nancy, statue du sergent Blandan

plaque de marbre apposée en 1930

Nancy, statue du sergent Blandan

bas-reliefs retraçant l’attaque de Beni-Mered

Nancy, statue du sergent Blandan

bas-reliefs retraçant l’attaque de Beni-Mered

Bien que son histoire soit aujourd’hui souvent méconnue des Nancéiens, le sergent Blandan ne leur est pas totalement étranger : il a donné son nom à une rue et à une caserne.

 

Sa statue est érigée à proximité du campus ARTEM. L'histoire mouvementée de ce monument, révèle en creux les enjeux de la colonisation puis de la décolonisation.

_1885_ le conseil municipal de Boufarik prend la décision d’ériger une statue au sergent Blandan. Grâce à une souscription organisée par le colonel Trumelet et à la participation de l’armée, un concours est ouvert à Paris.

_1887_ inauguration le 1er mai. Une délégation venue de Nancy témoigne du lien établi entre le 26ème régiment d’infanterie et cette ville où le bataillon avait son point de rattachement simplement interrompu par les guerres.

_1962_ lors de l’indépendance algérienne et du rapatriement des statues et souvenirs militaires, elle est attribuée avec accord des monuments historiques à la ville de Nancy. Elle est ramenée dans la ville avec le retour du régiment.

_1963_ elle est inaugurée le 15 décembre dans la cour de la caserne Thiry.

_1990_ elle est transférée le 7 avril place Blandan, aujourd'hui place De Padoue