Nancy, il E tait une Fois ...

   ..., Nancy, ses   Fortifications

De tous les temps, les villes ont été le siège des pouvoirs, des religions, des richesses. De ce fait, elles sont la cause de nombreux conflits. Pour ne pas les perdre, les puissants les ont alors protégées derrière des murs fortifiés. Au fil des époques, les enceintes ont été épaissies, rehaussées, équipées de tours, de fossés.

 

Nancy, capitale du duché de Lorraine, n'a pas échappé à son lot de mutations, allant de l'enceinte palissadée, aux fortifications bastionnées du XVIIIème siècle. Des fortifications aujourd'hui disparues, il ne reste que la présence des portes historiques et du bastion d'Haussonville, au sous-sol du musée des Beaux-arts.

gazette lorraine.jpg

Voici, les étapes clé de l'histoire des fortifications nancéiennes, rubrique réalisée à partir de l'édition "Nancy, la ville révélée", édition de la Gazette Lorraine.

XIème siècle

La Lorraine de l'après An Mil est une terre féodale, vivifiée par des axes commerciaux, et ponctuée de nombreux châteaux. Ce vaste territoire est en proie de ses voisins, les royaumes de France et Empire.

A l’origine, c'est un site improbable qui accueille Nancy au XIème siècle : vallée hostile, constamment inondée par les crues de la Meurthe, envahie de zones marécageuses.

 

C'est pourtant à l’emplacement de l'actuelle place du colonel Fabien, que le duc Gérard d'Alsace construit un premier castrum, domaine de  1,5 ha, constitué d'une enceinte de pierre et de bois, fondateur du duché.