NANCY-FOCUS, EWS

   la   Villa   Majorelle rénovée

rénovation intérieure 2019-2020

Après une première phase de restaurations extérieures, s'en est suivie une grande campagne de rénovation intérieure débutée en 2018, pour une période de deux années. Ce chantier concernait non seulement la restauration, mais également la remise en situation du mobilier dans son cadre d'origine pour faire de ce lieu Art nouveau une maison unique, témoin du lien très fort qui unissait sans distinction tous les arts. Ainsi, la Villa Majorelle voit s’achever en février 2020 la réhabilitation d’une partie de ses espaces intérieurs. Après de minutieuses recherches et sondages, avec l'appui d'un comité scientifique, cette campagne menée par le cabinet Grégoire André lui redonne son cachet de villa d'artiste.

 

Une opération de mécénat populaire a été lancée autour de la restauration de la Villa Majorelle. Le montant souscrit donne lieu pour les donateurs à des déductions fiscales définies par le Code Général des Impôts.

La rénovation intérieure s'est déroulée en trois étapes :

 

D'abord le rez-de-chaussée et le premier étage, avec restitution de la décoration et aménagement à l’identique des espaces avec les meubles et objets conservés dans les collection du Musée de l’École de Nancy ou d’objets acquis récemment par l’Association des Amis du Musée de l’École de Nancy.

 

Ensuite a été aménagé un espace consacré à Louis Majorelle et au contexte historique qui a vu éclore l’Art Nouveau.

 

Enfin, un espace dédié aux ateliers d’artistes est installé au deuxième étage, dans les anciens ateliers de Louis et Jacques Majorelle. En 2020, la Villa Majorelle se visitera comme une maison d’artiste.

Le Musée de l'École de Nancy a servi d'atelier de restauration des objets de la Villa Majorelle.

Le projet scientifique s’est attaché autant à la conservation des décors intérieurs et des collections qu’à la mise en valeur d’un espace intime qui révèle le mode de vie de l’époque à travers les objets, les meubles et les décors domestiques.

 

La Villa Majorelle permet de restituer une habitation du début de siècle, des pièces de réception (salon, salle à manger) aux espaces plus intimes (chambre à coucher) et de donner une idée des conditions de vie d’une famille composée de trois personnes, à l’aube du XXème siècle.

 

Son propos est donc différent de celui du Musée de l’Ecole de Nancy et complémentaire de la présentation des collections permanentes de ce dernier.

budget : 1,8 M€

travaux de restauration :

peintures : Michel Huet, Art'Top,

vitraux : Bénédicte Lacheré,

menuiseries : Patrick Asselin, Menuiserie Asselin.