nancy-focus, News

rue Saint-Nicolas

Nancy, rue Saint-Nicolas
Nancy, rue Saint-Nicolas
Nancy, rue Saint-Nicolas

école municipale Ory

Nancy, rue Saint-Nicolas

école municipale Ory

Nancy, rue Saint-Nicolas

école communale Charles III

Nancy, rue Saint-Nicolas

école communale Charles III, porche d'entrée

Nancy, rue Saint-Nicolas

école communale Charles III, 1898 aurait du être traduit MDCCCXCVIII

Nancy, rue Saint-Nicolas

école communale Charles III, porche d'entrée

Nancy, rue Saint-Nicolas

les anciens Bains Douche Saint-Nicolas

Nancy, rue Saint-Nicolas
Nancy, rue Saint-Nicolas
Nancy, rue Saint-Nicolas
Nancy, rue Saint-Nicolas
Nancy, rue Saint-Nicolas
Nancy, rue Saint-Nicolas
Nancy, rue Saint-Nicolas
Nancy, rue Saint-Nicolas
Nancy, rue Saint-Nicolas
Nancy, rue Saint-Nicolas
Nancy, rue Saint-Nicolas
Nancy, rue Saint-Nicolas
Nancy, rue Saint-Nicolas
Nancy, rue Saint-Nicolas
Nancy, rue Saint-Nicolas
Nancy, rue Saint-Nicolas
Nancy, rue Saint-Nicolas
Nancy, rue Saint-Nicolas
Nancy, rue Saint-Nicolas
Nancy, rue Saint-Nicolas
Nancy, rue Saint-Nicolas
Nancy, rue Saint-Nicolas
Nancy, rue Saint-Nicolas

cours intérieure

Nancy, rue Saint-Nicolas

cours intérieure

Nancy, rue Saint-Nicolas

cours intérieure

Nancy, rue Saint-Nicolas

cours intérieure

Nancy, rue Saint-Nicolas

cours intérieure

Nancy, rue Saint-Nicolas

devanture Art nouveau

Nancy, rue Saint-Nicolas

façades symétriques, rue de la Salle

Nancy, rue Saint-Nicolas

immeuble, rue de la Salle

Nancy, rue Saint-Nicolas

immeuble, rue de la Salle

Nancy, rue Saint-Nicolas
charles%2520III_edited_edited.jpg
saint-nicolas_edited.jpg

| ses anciens noms

- rue Neuve Saint Nicolas,

- rue du Faubourg Saint Nicolas,

- 1793 : à la suite de la Révolution, rue des Sans-Culottes,

- 1795 : rue Descartes,

- 1796 : rue Voltaire,

- 1814 : dénomination actuelle.

 

Saint-Nicolas est le saint patron des lorrains, depuis que le duc René II, en reconnaissance de sa victoire de Nancy (1477), le consacra à la Lorraine, en édifiant notamment la basilique de Saint-Nicolas-de-Port.

| bâtiments remarquables

La plupart des maisons de cette rue sont de beaux hôtels du XVIII° siècle.

_9 : immeuble, un des mieux conservés de Nancy, inscrit au titre des monuments historiques depuis 1998 pour son intérieur du XVIIe siècle .
_11 : immeuble, inscrit au titre des monuments historiques depuis 1946 pour sa porte avec vantaux en menuiserie.
_27 : immeuble, dont la porte d'entrée est inscrite au titre des monuments historiques depuis 1946.
_30 : immeuble, avec une porte cochère et les vantaux en menuiserie inscrits au titre des monuments historiques depuis 1946.

_31 : sur la rue Drouot, ouverte en 1842, se trouvaient les dépendances du couvent des religieuses du Saint-Sacrement.

Les n°_96 et 98 furent, en 1624, le couvent de Notre-Dame du Refuge, fondé par Elisabeth de Ranfaing. Ce couvent s’installa, en 1696, dans la rue des Quatre Eglises.

La sinueuse rue Saint-Nicolas est la plus ancienne voie de la Ville-Neuve  construite par le duc Charles III en 1590. Elle a repris en effet l'itinéraire de la vieille route médiévale qui menait de Nancy à Saint Nicolas-de-Port. C'est pour cette raison qu'elle est la seule à ne pas avoir un tracé rectiligne.

Initialement, la vieille route de Saint Nicolas-de-Port s’arrêtait aux remparts, au-delà desquels elle ne fut pas prolongée. Pour sortir de Nancy, il fallait emprunter la rue Saint-Dizier, puis la nouvelle porte dite de Saint Nicolas et par l’actuelle avenue de Strasbourg. L’ancienne route de Saint- Nicolas perdit donc sa fonction initiale. Ce n’est qu’en 1871 que la rue Saint-Nicolas fut de nouveau ouverte, hors les murs, par le percement de la rue de La Salle, à travers les anciennes fortifications.

 

Elle présente une alternance de quelques façades renaissances au milieu d'édifices de style classiques, dont certaines portes sont protégées au titre des monuments historiques.

Aujourd'hui, la rue Saint-Nicolas, malgré des travaux récents d'aménagements de voirie, a hélas perdu une grande partie de sa superbe, par la présence anarchique de commerces très disgracieux, d'équipements divers installés en dépit du bon sens, sans respect de l'environnement, et par un patrimoine en souffrance d'entretiens et de rénovations.