NANCY-FOCUS, EWS

  Sépulture du duc  Stanislas

Ainsi donc, c'est ici que repose le dernier duc de Lorraine, le très aimé Stanislas Leszczynski, ce roi de Pologne trois fois déchu, décédé le 23 février 1766 à Lunéville, dont le long règne à Nancy a si majestueusement façonné la ville,

Stanislas arrive en Lorraine en 1738, à une soixantaine d'années, ce qui, à l'époque, est assez âgé. Il pense immédiatement à sa future sépulture. C'est dans cet objectif qu'il confie à Emmanuel Héré le soin de bâtir Notre-Dame de Bonsecours.
 

La dalle donnant accès à la crypte se trouve juste sous le chœur de l'église. Une lourde pierre à soulever, quelques marches raides, et l'on se retrouve dans une pièce voûtée, de taille modeste, aux murs blanchis à la chaux.

Au centre trône le cercueil de zinc, surmonté des sceptres de commandement et de l'aigle royale de Pologne. Au fond, une niche taillée dans la roche qui abritait certainement le cœur de Marie Leszczynska, fille de Stanislas et reine de France. Ce lieu a été profané pendant la Révolution. Les tombes qui se trouvaient là, dont celles de Stanislas et de son épouse, ont été ouvertes, et les ossements jetés dans une fosse. Ce n'est qu'en 1815, à la Restauration, qu'ils sont récupérés et installés dans ce cercueil désormais scellé.

 

Mais s'agit-il vraiment des restes de Stanislas ?

Un grand merci à Romain Lunardi - Nancy Découvertes pour l'ensemble de ces photos.