Nancy  G rand  C œur

Gros programme de requalification des friches SNCF. D’ici fin 2019, Nancy possédera un écoquartier en centre-ville. Nancy-Grand-Cœur doit accueillir entre 2500 et 3000 m² de commerces de proximité, 165000 m² de bureaux, ainsi que de nouveaux immeubles.

Ce nouveau quartier situé le long du réseau SNCF, entre la gare, le quartier Mon désert et Charles III, laissera une large place aux espaces verts. Une longue promenade arborée entre le Centre Prouvé et l’extrémité Sud du quartier et du futur Jardin des fortifications sera aménagée. Avec près de 30000 m² d’espaces verts, 1000 arbres seront bientôt plantés sur une surface de trois hectares.

info_2.png

Les vestiges des remparts seront mis en valeur d’une manière pédagogique.

Plusieurs bassins permettront d’agrémenter ce nouveau cœur de ville, et remplaceront l'actuelle caserne des pompiers.

  Place des Justes

 

Février 2019, début des travaux d’aménagement de la future place des Justes, qui va permettre l’implantation d’une oeuvre mémorielle dédiée aux Justes, dans le cadre d’une commande publique. La future place intégrera une partie de la cours du lycée Paul-Louis Cyfflé, reconfigurée avec les mêmes surfaces et les mêmes fonctionnalités pour libérer un grand espace public.

 

Un travail de composition prenant en compte l’architecture axée du lycée en fond de place, et celle des îlots situés de part et d’autre de la place, a permis de dessiner un espace intime à distance du boulevard permettant la mise en place de l’œuvre.

Le 29 octobre, s'est déroulée une opération exceptionnelle de mise en terre de 10 tilleuls et 12 érables (en hommage aux douze Justes qui ont sauvé des juifs à Nancy durant la Seconde Guerre mondiale). Des arbres de 15 à 20 ans et de 10 à 15 mètres de haut. Opération réalisée avec un camion-grue équipé d'une flèche de 32 m.

La place a été inaugurée le 29 novembre 2019

 

  de Charles III à Général   Leclerc

Jusque fin 2020, le chantier Nancy Grand Cœur sera principalement mené côté Vandoeuvre-les-Nancy du pont des Fusillés.

 

Face au sur le site de l’ancienne prison Charles-III devenu méconnaissable, a été construire une rampe identique à celle qui supporte la nouvelle rue Edmonde-Charles-Roux, avec un parking de 200 places situé en dessous. Cette rampe reliera la rue Charles-III au pont des Fusillés amputé du tiers de sa longueur.

362 logements publics et privés doivent être construits au total dans ce nouveau quartier, dont 280 en accession à la propriété, et 82 logements sociaux. Soit 22.390 m² résidentiels.

  transformation du  Pont des Fusillés

 

Dans le cadre du projet Nancy Grand Cœur, il aura fallu deux années de travaux pour métamorphoser le pont des Fusillés.

 

Amputé des deux tiers de sa longueur, il ne conserve aujourd'hui que la partie enjambant les voies ferrées, la sortie du pont, direction centre-ville, se terminant en patte d’oie :

- à gauche, la nouvelle voie (rue Edmonde Charles-Roux), descend en pente douce vers la synagogue,

- à droite, une autre voie en direction de la rue Charles III. Sous ces voies, deux parking de 200 places.

dates clés : 

- Juin 2017, 1ère phase de démolition du pont

- Juin 2018, suite à la mise en service de la nouvelle voie vers la rue Charles III, 2ème phase de démolition du pont.

- avril 2019, mise en service du pont.

  du centre Prouvé au pont des Fusillés

 

2016 - situé à l’entrée de la ZAC, O’rigin, premier immeuble à côté du centre des congrès à sortir de terre, marque ainsi le commencement de ce nouvel espace qui s’étale de la gare à l’ancienne prison Charles III.

​Baptisé Central Park pour sa ressemblance avec les immeubles new-yorkais de ce quartier emblématique, les immeubles ont été imaginés en lien étroit avec Jean Marie Duthilleul et les Bâtiments de France par deux architectes de renom, Odile Seyler et Jacques Lucan.

L’architecture des édifices s’inspire de la nature tout en s'inscrivant dans un environnement urbain intégrant de la pierre de Senonville pour une façade donnant sur la rue Poirel, de larges terrasses ou loggias en les mettant directement en relation avec le paysage du quai vert...

 

  place Simone Veil (ex place Thiers)

La place créée en 1859, est entourée de la gare de Nancy, de la tour Thiers et de la brasserie Excelsior, bâtiment de style Art nouveau. La statue d'Adolphe Thiers installée en 1879 lui donne son nom. Son réaménagement en 1970 a vu le démontage de la statue et la construction de la tour Thiers.

 

Au cours de l'année 2013, dans le cadre du projet « Nancy Grand Cœur », la place est entrée dans une phase de restructuration, conduite par l'architecte Jean-Marie Duthilleul.

Le 01/07/2018, la place Thiers a été rebaptisée Place Simone Veil.