Nancy,  Art  Déco

Le style Art Déco a marqué les années d'Entre-deux-guerres, comme l'avait fait l'Art Nouveau pour les années 1900. Cette mode, d'abord française puis internationale, exprime le besoin de renouveau et de modernité si vivace au lendemain du premier conflit mondial. L'Art Nouveau fait place à un nouveau style géométrique, en rupture totale avec les formes organiques et exubérantes du style 1900.

 

L'extension urbaine de l'époque, avec ses 7000 constructions neuves, diffuse alors cette nouvelle mode. Les anciens membres de l'Ecole de Nancy, encore présents, (Antonin Daum, Jacques Gruber, Louis Majorelle ou Victor Prouvé), font évoluer leur esthétique. Nancy détient alors tous les atouts pour rester une capitale artistique de premier plan au cours des années 1920-30.

info_2.png

demeures Art déco (en préparation)

Villa Bonnabel

La Villa Bonnabel a été réalisée par l'architecte Paul Reynal Thiebaut en 1929 pour Felix Bonnabel, directeur de la Biscuiterie lorraine, installée rue du Montet à Nancy.

 

Sur rue et sur jardin, le grand appareil de pierre de taille est le support d'une abondante ornementation sculptée typiquement art DécoInscrite au titre des Monuments Historiques depuis le 13 octobre 1987, cette remarquable demeure présente des vitraux signés Georges Janin, éclairant le hall et l'escalier. ainsi que des ferronneries de Jules Cayette.

Tous mes remerciements à Valérie Hocquard et Claude Hausser pour leurs aimables contributions à la réalisation de cette rubrique.

google-maps-1797882_960_720 (1).png

Commerces et culture (en préparation)

Pharmacie du Point Central

35, rue Saint-Dizier- Nancy

La pharmacie du Point-­Central a la particularité de présenter deux styles de décoration : le style Ecole de Nancy et le style Art Deco.

 

C'est en 1921 que Pierre le Bourgeois conçoit avec le mosaïste parisien René Ebel le nouvel habillage de la pharmacie de Louis Godfrin, conjuguant rigueur géométrique et raffinement ornemental.

Un damier bleu et blanc sert de fond à chacune des façades. Il  est composé d'un répertoire floral stéréotype associé à des colonnes aux chapiteaux ioniques. Au premier niveau, des pilastres ioniques portent d'amples vasques de fleurs exécutées avec un soin extrême. L'Ecole de Nancy s'exprime à l’extérieur par l'intermédiaire des bronzes de Cayette. A l'intérieur subsistent quelques panneaux des boiseries dont on ne connait pas l'origine.